Think Tank Marie Claire : Agir pour l'Égalité


Compte rendu de l'évènement de Marie Claire & Le Connecting Leaders Club du Jeudi 30 septembre 2021 à l’UNESCO.


Thème des conférences et des débats : comment les femmes peuvent-elles contribuer à réinventer un nouveau monde ?


Dans cet article, nous reporterons ce qui a été dit au sujet de la question "Comment le COVID19 a-t-il transformé durablement notre relation au travail ?"


L’impact du COVID19 sur la vie professionnelle et personnelles des femmes


Lorsque le COVID19 est arrivé en France, de nombreux dispositifs ont été mis en place pour freiner la contamination. Le télétravail était l’un de ces dispositifs. Depuis, les entreprises ont adhéré à ce mode de travail et l’utilisent de plus en plus. Dans cet article nous reporterons ce qui a été constaté par les intervenants de l’évènement « Think Tank Marie Claire : Agir pour l'Égalité ».


Il a été constaté que certaines personnes ont été plus productives chez elles qu’en présentiel. Les personnes qui étaient déjà compétentes l’ont été encore plus en télétravail. En revanche, les personnes qui avaient un faible niveau ont été encore plus faible avec le télétravail. La productivité et le ressentie des salariés en télétravail diffère donc d’une personne à l’autre. D’un point de vue psychique, l’un des risques les plus haut est la déréalisation du travail. En effet, les salariés qui sont en majeur partie en télétravail peuvent avoir au fil du temps, une perception assez floue de l’organisation de l’entreprise et de sa culture d’entreprise.


C’est pourquoi il est recommandé d’opté pour le modèle hybride ; il consiste à alterner télétravail et présence en entreprise. L’humain étant un être social, a besoin de garder un contact « physique » avec les autres. Le télétravail est une bonne méthode pour les tâches que l’on peut effectuer aussi bien au bureau que chez soi. Tandis que le présentiel est avantageux pour échanger avec ses collègues pour collaborer avec eux. Cela favorise fortement l’engagement collectif de chacun afin de profiter de l’inspiration de chaque collaborateur « car les liens plus rares deviennent précieux ». En outre, le modèle hybride est un moyen d’être véritablement ensemble en présentielle, ce qui favorise le bien-être au travail et donc la productivité individuelle et collective. Ce qui nous amène au fondement même de la création d’une société : l’affectio societatis, qui désigne la volonté commune entre plusieurs personnes physiques ou morales de s'associer.


Ces outils qui nous ont permis de faire face à la crise sanitaire ont donc changés notre mode de fonctionnement.



Evolution du monde du travail


La crise a révélé un besoin de nouvelles compétences. Tout d’abord, d’un point de vue technologique ; la digitale étant l’outil principale pour travailler, les entreprises sont à la recherche de personne sachant l’utiliser. D’où l’importance de se former.


Cette évolution a d’abord touché les techniques de recrutements. Les entreprises souhaitent de moins en moins utiliser les grilles d’évaluations de compétences pour mettre en avant le quotient émotionnel. Outil qui permet de mesurer l’intelligence émotionnelle d’un individu. Leur but est de repérer des talents et non pas uniquement des personnes dotées de compétences. (Pour exemple, le site internet AccessFirst vous permet de recruter vos salariés en s’appuyant sur la science des comportements et sur une technologie I.A.).


Savoir repérer des talents est d’ailleurs devenu une des nouvelles qualités que doivent avoir les recruteurs. Le manager, lui, devrait avoir la capacité à savoir engager ses collaborateurs, à les responsabilisé et à les écouter. Le management de confiance est donc à privilégier car il favorise la performance de chacun. A contrario, le management hiérarchique, qui lui est principalement centré sur les résultats, ne permet pas à l’employé de ressortir le meilleur de lui-même.


Comme vous pourrez le constater, la prise en compte des émotions pénètrent de plus en plus dans la sphère du travail « car la raison n’est rien sans émotions ». C’est pourquoi la culture de l’inattention devrait être banni, que ce soit dans le monde du travail, dans notre société, ou bien dans notre vie personnelle.


Vous souhaitez en savoir plus ? Vous pouvez retrouver l’intégralité de cet évènement en rediffusion via ce lien : la-semaine-de-l-egalite-comment-le-covid-a-t-il-transformé-durablement-notre-relation-au-travail - Marie Claire



1 vue0 commentaire